Les dents de l’amour, Christopher Moore

Les dents de l'amour, Christopher MooreDans la liste des bons côtés:  tu as une chevelure de rêve (finies les fourches), tu fais de très grosses économies sur la facture d’électricité (car tu vois dans le noir) et sur les courses (car tu n’as plus besoin de manger).

Dans la liste des mauvais: tu n’auras plus jamais l’occasion de perdre les deux kilos qui te rendent si malheureuse (car ton horloge biologique est définitivement arrêtée), tu ne peux pas récupérer ta voiture à la fourrière (qui n’ouvre pas la nuit) et tu as davantage de chances de finir carbonisée que la moyenne de la population (si tu règles mal ta montre, par exemple).

C’est peut-être glamour d’être transformée en vampire, mais côté intendance, ça laisse à désirer. Louer un appartement,trouver du sang frais, ne pas vivre totalement seule… Jody sent bien qu’elle ne va pas pouvoir s’en tirer en comptant sur ses seules ressources. Alors elle trouve Tommy, qui n’est pas exactement le premier venu (il est le deuxième, en fait). Tommy est venu à San Francisco depuis sa lointaine cambrousse pour y vivre dans le dénuement et éprouver la souffrance qui forge les grands écrivains. Il est plouc mais mignon, jeune mais plein de bonne volonté, et il ne demande pas mieux que de rencontrer une femme qui finira par lui briser le cœur (étape obligée dans le parcours d’un Grand Écrivain). Et puis il travaille de nuit dans un supermarché, et il a des relations étonnamment utiles. Pour une apprentie-vampire, il est l’homme idéal.

Les romans de Christopher Moore, je les dévore en me marrant de la première à la dernière page. Alors d’accord, Les dents de l’amour n’est pas un grand roman. Ce n’est pas la peine d’y chercher de lumineuses idées, un sens caché, une satire sociale féroce. Personnellement, je fais très volontiers mon deuil d’aussi louables intentions quand je lis un roman aussi drôle, enlevé, inventif. Verve irrésistible et humour sanguinolent, le tout relevé de pointes d’immoralité qui offrent un contrepoint bienvenu aux trop bonnes intentions de Tommy: Christopher Moore passe le mythe du vampire à la moulinette, et c’est tout simplement excellent.

5 réponses à “Les dents de l’amour, Christopher Moore

  1. stellasabbat

    J’avais déjà envie de le lire. Mais après ce que tu en dis – en particulier sur les pointes d’immoralité – l’envie se fait plus pressante. Bravo pour la photo : le fait d’avoir choisi de photographier le livre à l’horizontal, ça ouvre de nouvelles perspectives, ça rompt avec les codes, les habitudes… En deux mots et un point d’exclamation : j’adore ! Et je n’exagère même pas…

  2. J’ai lu la suite (You suck) sans savoir qu’il y avait un premier tome (que je finirai bien entendu par lire tout de même… un jour) et c’est tout à fait dans ce genre-là! Complètement déjanté (les copains de Tommy sont complètement débiles) et je lui pardonne comme toi l’absence du reste! Je reste hébétée devant les idées complètement folles de l’auteur et ce, à chaque fois que j’ouvre un de ses romans!

  3. J’ai trouvé ton nouveau blog (pas si nouveau semble-t-il) par hasard 🙂
    Ce roman est au sommet de ma pile et je sens que je vais me régaler.

    J’ai parfois la même interrogation existentielle que toi 🙂

  4. > Stella

    Les pointes d’immoralités sont légères, mais elles m’ont à chaque fois déstabilisée, ce qui est plutôt agréable, en soi, même si je n’approuvais pas complètement – voire pas du tout.

    > Karine : )

    Eh bien moi, je ne savais pas qu’il y avait une suite! Que je lirai aussi, un jour…
    🙂

    > Isil

    Ah, toi aussi? Et tu as un début de réponse?

  5. Il est dans ma pile de livres à lire. A Noël dernier j’avais bien aimé son Père Noël et son archange un peu spéciaux, à prendre au 3ème voire 4ème degré

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s