Pollen, Jeff Noon

Pollen___Jeff_noonA Paris, la lectrice flâneuse farfouilleuse qui hante les sous-sols des bouquinistes peut parfois tomber sur une merveille jaune orangé, éditée chez La Volte, et moins chère qu’une botte de radis. (Un jour je mourrai écrasée sous des piles de livres écroulés – et si j’habitais Paris, il est certain que ce jour arriverait bien plus tôt.)

Mais revenons à Manchester, ville parcourue par les taxis, arpentée par les flics, et bientôt transformée en jardin sous les assauts végétaux venus du pays des rêves.

Ou plutôt non, revenons à Manchester, où les hommes-chiens sont atrocement sexys, où l’on meurt dans un dégorgement de fleurs, où une plume dans la bouche vous envoie voyager dans le vurt.

Ou bien alors quittons Manchester, où la bombe à éternuement projette des flots de morve de tous côtés, et allons-nous en visiter le vurtissime royaume de John Barleycorn et de sa femme-fleur, Perséphone aux yeux ô! si verts. Les histoires d’amour y ont une seconde chance, les mères suicidées aussi, et on y plante, on s’en serait douté, de fort étranges graines.

Bref, si votre vie manque de couleur, si vous vous désespérez dans votre cube de béton, si la radio ne passe pas de la bonne musique, si vous êtes pour la légalisation d’une drogue aussi dure que la lecture, eh bien, un bon conseil: éternuez!

_________________

Pollen, Jeff Noon
La Volte, 2006

4 réponses à “Pollen, Jeff Noon

  1. Alors là ^^ je reste coi. Devant mon inculture face à ce livre et à la perplexité devant ton enthousiste billet je google pollen noon pour en savoir davantage et tombe sur http://www.cafardcosmique.com/Pollen (bon déjà cafard cosmique ça me fait un peu peur :)) et en lisant le résumé j’en saisis encore moins bien la teneur… Est-ce un livre à lire ? à fumer ? 🙂 Bon c’est vrai qu’en matière de SF je suis sans doute très loin derrière (à côté d’Asimov, de Lem, de van Vogt, avec quand même un excursion chez Dan Simmons et sa trilogie)… ce qui me fait penser que je suis suis un vieux maintenant (pourtant la SF est ce qui m’a amené à la lecture et j’en rends grâce à mon prof de français à l’époque d’avoir autant de psychologie).

    Ceci dit, – j’ai mis un brin de pollen dans mon café – le côté déjanté que tu décris de ce livre m’attire un peu : serait-ce une sorte de poème surréaliste qu’il nous faudrait reconstruire par les p’tits bras de nos méninges ?

    Cf. « C’est un saut de l’ange vers l’irruption du rêve, du mythe et du mal » lu sur le cafard ! Bon ça file la trouille mais ça picote la curiosité quand même !

  2. > Sébastien

    Je suis ravie: visiblement, ma note de lecture, pour imparfaite qu’elle soit, a au moins suscité ta curiosité. Je ne sais pas si j’y serais parvenue en essayant d’écrire une chronique plus académique…

    Quant au Cafard Cosmique, aucune raison d’en avoir peur – c’est mon site de référence en matière de SFF. Tu aurais vraiment pu plus mal tomber. En plus, Mr C. fait l’effort d’essayer de raconter ce qu’il se passe dans le bouquin, et c’est louable…

  3. ça a l’air bien, ce livre végétal et morveux ! Perséphone a l’air de s’être bien acclimatée au monde SF, je crois qu’on la trouve aussi dans un roman de Mélanie Fazi que je voudrais lire.

  4. > Rose

    Je ne pourrais te parler des romans ou des nouvelles de Mélanie Fazi, je ne connais pas encore (mais c’est prévu, dans un avenir pas trop lointain si possible).
    Sinon, « Pollen », c’est bien voui Mdame. Ce n’est pas de la SF – anfin, juste un peu. Plutôt de la fantasy (?). Hum, oui, je suppose. Ca sonne curieusement. Bref, c’est un auteur dans son monde. Après, les catégories…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s